Formation en soins infirmiers (IFSI)

Prérequis et accès à la formation d'infirmier

Peuvent être admis en première année de formation au Diplôme d’État d’Infirmier, les candidats âgés de 17 ans au moins au 31 décembre de l’année de rentrée en formation et répondant à l’une des conditions suivantes : 

  • Les titulaires du baccalauréat ou de l’équivalence de ce diplôme 
  • Les candidats relevant de la Formation Professionnelle Continue (FPC) justifiant d’une durée minimum de trois ans de cotisation à un régime de protection sociale à la date de clôture des inscriptions aux épreuves de sélection.

ATTENTION: Pour entrer dans un Institut de Formation d’Aides-Soignants, les vaccinations suivantes doivent être à jour : Diphtérie-Tétanos-Poliomyélite, Hépatite B, Covid – 19.
 
Le schéma de vaccination habituel de l’hépatite B comporte minimum trois doses : Mois 1, mois 2 et mois 6.   LE SCHÉMA ÉTANT LONG À FINALISER, COMMENCEZ-LE, LE PLUS RAPIDEMENT POSSIBLE. Sans un dossier médical à jour le candidat ne peut pas en entrer en formation.

Modalités de sélection pour les candidats titulaires du baccalauréat ou de l’équivalence de diplôme (Parcoursup)

Le candidat doit effectuer une pré-inscription sur le site de Parcoursup en respectant le calendrier. La sélection Parcoursup répond aux attendus et critères nationaux définis dans l’arrêté du 3 janvier 2019 relatif au cadre national sur les attendus de la formation conduisant au diplôme d’État d’infirmier. Les candidats retenus via Parcoursup doivent finaliser leur inscription avant le XX septembre 2023 à 12h00. Le dossier d’inscription est disponible sur ce site, il doit être rendu complet.

1. Intérêt pour les questions sanitaires et sociales
Connaissances dans le domaine sanitaire, médico-social et social
Connaissance du métier
Sens de l’intérêt général

2. Qualités humaines et capacités relationnelles
Aptitude à faire preuve d’attention à l’autre, d’écoute et d’ouverture aux autres
Aptitude à collaborer et travailler en équipe
Aptitude à échanger / communiquer avec autrui
Pratique des outils numériques
Capacité à se documenter et à communiquer dans une langue étrangère

3. Compétences en matière d’expression orale et écrite
Maîtrise du français et du langage écrit et oral

4. Aptitudes à la démarche scientifique et maîtrise des bases de l’arithmétique
Aptitude à rechercher, sélectionner, organiser et restituer de l’information scientifique
Aptitude à produire un raisonnement logique
Maîtrise des bases de l’arithmétique

5. Compétences organisationnelles et savoir-être
Rigueur, méthode, assiduité
Capacité à s’organiser, à prioriser les tâches, autonomie dans le travail, créativité
Les compétences et aptitudes ci- dessus peuvent être vérifiées dans un cadre scolaire, universitaire, professionnel, associatif ou autre.

Modalités de sélection pour les candidats relevant de la Formation Professionnelle Continue

Cette admission est soumise à un concours comportant une épreuve de sélection écrite ainsi qu’un oral.

Le dossier d’inscription à ces épreuves est téléchargeable en haut à droite de cette page.

Les candidats en situation de handicap peuvent demander un aménagement des épreuves de sélection. Une note inférieure à 8 sur 20 à l’une des deux épreuves est éliminatoire. Pour être admis, le candidat doit obtenir un total d’au moins 20 sur 40.
Il n’existe plus de dispositions transitoires pour les candidats titulaires du diplôme d’État d’aide-soignant ou du diplôme d’auxiliaire de puériculture. Ces derniers relèvent du statut formation professionnelle continue (FPC), à condition d’avoir cotisé 3 ans à un organisme de sécurité sociale quels que soient la fonction ou le métier exercés. Les attestations de réussite à l’examen de présélection délivrée en 2018, par une agence régionale de santé (ARS) ont leur validité épuisée.

Une épreuve écrite comprenant une sous épreuve de rédaction et/ou de réponses à des questions dans le domaine sanitaire et social et une sous-épreuve de calculs simples.

Cette épreuve est notée sur 20 points. Elle est d’une durée totale d’une heure répartie en temps égal entre chaque sous-épreuve.

La sous-épreuve de rédaction et/ou de réponses à des questions dans le domaine sanitaire et social, est notée sur 10 points. Elle doit permettre d’apprécier, outre les qualités rédactionnelles des candidats, leurs aptitudes au questionnement, à l’analyse et à l’argumentation ainsi que leur capacité à se projeter dans le futur environnement professionnel.

La sous-épreuve de calculs simples est notée sur 10 points. Elle doit permettre d’apprécier les connaissances en mathématiques des candidats.

Entretien de 20 minutes portant sur l’expérience professionnelle du candidat. Il s’appuie sur la remise d’un dossier permettant d’apprécier l’expérience professionnelle, le projet professionnel et les motivations du candidat, ainsi que ses capacités à valoriser son expérience professionnelle, comprenant notamment les pièces suivantes :
La copie d’une pièce d’identité
Le(s) diplôme(s) détenu(s)
Les ou l’attestation(s) employeur(s) et attestation(s) de formation(s) continue(s)
Un curriculum vitae
Une lettre de motivation
Cette épreuve est notée sur 20 points.

Calendrier des épreuves de sélection pour la région Ile-de-France

Période d’inscription auprès de l’IFPM GHNE : du 28/11/2022 au 27/01/2023

Epreuve orale : du 06/02/2023 au 10/03/2023

Epreuve écrite : 08/03/2023 à 13h30

Instituts de Formation Paramédicale GHNE – 8bis Rue Maurice – 91160 LONGJUMEAU

Affichage Résultats : 13/04/2023 à 14h sur ce site

Confirmation d’inscription par les candidats admis : au plus tard le 20/04/2023

 

Inscription définitive et reports

Pour pouvoir suivre la formation, les candidats retenus doivent finaliser leur inscription:

  • Avant le 20 avril 2023 pour les candidats relevant de la formation professionnelle continue.
  • Avant le XX septembre 2023 à 12h00 pour les candidats relevant de la séléction Parcoursup.

 Le dossier d’inscription définitive disponible sur ce site devra être rendu complet.

Le bénéfice d’une autorisation d’inscription dans la formation n’est valable que pour l’année universitaire de l’année pour laquelle le candidat a été admis. Par dérogation, le directeur de l’institut accorde, pour une durée qu’il détermine, dans la limite cumulée de trois ans, un report pour l’entrée en scolarité :

  • De droit en cas de congés maternité, de rejet du bénéfice de la promotion professionnelle ou sociale, de rejet d’une demande de congé de formation, de rejet d’une demande de mise en disponibilité ou pour la garde d’un enfant de moins de quatre ans.
  • De façon exceptionnelle, sur la base des éléments apportés par l’étudiant justifiant de survenance d’un évènement grave l’empêchant d’initier sa formation.

Toute personne ayant bénéficié d’un report d’admission doit, six mois avant la date de la rentrée, confirmer, par écrit, son intention de reprendre sa scolarité à la rentrée suivante. 

 

L'organisation de la formation

Une durée de 3 ans, soit 6 semestres, sur la base de 35 heures par semaine :

  • 2100 heures d’enseignement théorique en IFSI
  • 2100 heures de stages, dont 15 semaines en 1ère année, 20 semaines en 2ème année et 25 semaines en 3ème année
  • 900 heures de travail personnel
  • Une alternance cours / stage et nos méthodes pédagogiques vous permettront de pratiquer dès le 1er semestre, d’intégrer rapidement de nouveaux savoirs et de vous adapter à des situations variées.
    • Les cours théoriques, à l’IFSI et à l’Université Paris Saclay, site Kremlin-Bicêtre : au travers d’unités d’enseignement, vous acquerrez les connaissances théoriques nécessaires que vous pourrez réinvestir dans votre pratique en stage. 
    • Les stages se déroulent en établissements publics et privés, extrahospitaliers et hospitaliers ainsi que dans le secteur libéral.
  • Un accompagnement individuel vers votre professionnalisation : tout au long de vos trois ans d’études vous bénéficierez d’un suivi par un formateur de l’IFSI.
  • Au niveau administratif : quatre secrétaires pédagogiques assurent chacune le suivi des promotions tout au long des trois années.

Les personnes admises en formation peuvent faire l’objet de dispenses d’unités d’enseignements ou de semestres par le directeur de l’établissement après décision de la section compétente pour le traitement pédagogique des situations individuelles des étudiants au regard :

  • Des formations antérieurement validées
  • Des certifications
  • Des titres et diplômes obtenus
  • Des parcours professionnels

Modalité d’octroi de dispenses d’enseignements

Arrêté du 31 juillet 2009 relatif au Diplôme d’État d’Infirmier modifié par l’arrêté du 13 décembre 2018 – Titre Ier – Chapitre III – Article 7

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000037814852

Lors de son admission en IFSI, quelle que soit sa voie d’accès en IFSI, le candidat doit déposer par écrit une demande de dispense sur la base des documents suivants :

  • La copie d’une pièce d’identité
  • Le(s) diplôme(s) originaux détenu(s)
  • Le cas échéant une attestation de validation d’ECTS de moins de trois ans
  • Le cas échéant le(s) certificat(s) du ou des employeurs attestant de l’exercice professionnel antérieur de l’intéressé
  • Un curriculum vitae
  • Une lettre de motivation
  • Une attestation de niveau de langue B2 française pour les candidats étrangers

Objectifs et référentiel de formation

La formation conduisant au diplôme d’État d’Infirmier est dispensée en vue de l’exercice des activités du métier d’infirmier.

L’étudiant est amené à devenir un praticien autonome, responsable et réflexif, c’est-à-dire un professionnel capable d’analyser toute situation de santé, de prendre des décisions dans les limites de son rôle et de mener des interventions, seul ou en équipe pluri professionnelle.

Le programme de la formation d’infirmier est national. Il est détaillé dans le référentiel de formation.

La formation s’appuie sur l’acquisition de « compétences » pour aboutir à l’obtention d’un Diplôme d’Etat au grade Licence, par l’acquisition de 180 ECTS.

Les champs d’apprentissage recouvrent dix compétences :

  • Cinq compétences « cœur de métier »
    • Évaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine infirmier
    • Concevoir et conduire un projet de soins infirmiers
    • Accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidiens
    • Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique
    • Initier et mettre en œuvre des soins éducatifs et préventifs
  • Cinq compétences « transverses » (communes à certaines professions paramédicales)
    • Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins
    • Analyser la qualité des soins et améliorer sa pratique professionnelle
    • Rechercher et traiter des données professionnelles et scientifiques
    • Organiser et coordonner des interventions soignantes
    • Informer et former des professionnels et des personnes en formation

Les modalités d’évaluation

L’évaluation des connaissances et des compétences est réalisée soit par un contrôle continu et régulier, soit par un examen terminal, soit par ces deux modes de contrôle combinés.

La validation des stages repose sur la mise en œuvre des compétences requises dans une ou plusieurs situations.

Le référentiel donne lieu à l’attribution des crédits conformément au système européen de transfert de crédits « European Credits Transfert System » (ECTS). Les principes qui président à l’affectation des crédits sont de 30 ECTS par semestre de formation.

Le Diplôme d’État d’Infirmier sanctionne un niveau validé par l’obtention de 180 ECTS et confère un grade licence.

Financer sa formation

La formation en Institut de Formation en Soins Infirmiers a un coût :

Droits d’inscription et coût de la formation :

  • Droits d’inscription Étudiants en Soins Infirmiers (cf. arrêté ministériel) : 170 €
  • Droits d’inscription des étudiants étrangers en Soins Infirmiers (Arrêté du 19 avril 2019 relatif aux droits d’inscription dans les établissements publics d’enseignement supérieur relevant du ministre chargé de l’enseignement supérieur) : 2 770 €
  • Contribution Vie Étudiante et de Campus (CVEC) : 95 €. Celle-ci sera partiellement ou totalement remboursable pour les étudiants boursiers en fonction du niveau attribué
  • Frais de formation: Pour l’année 2022 – 2023, le coût est de 7000 €uros par année de formation. Plusieurs dispositifs de prise en charge de ce cout existent.

Le coût de la formation peut être pris en charge à différents titres :

1)    Soit à titre individuel : le coût de la formation sera à votre charge, pour les 3 années de formation, vous devrez faire un courrier manuscrit stipulant que vous en avez pris connaissance et que vous vous engagez à régler le coût de la formation pour chacune des années de formation. Ensuite, il vous sera demandé de signer un engagement d’autofinancement le jour de la pré-rentrée. Ce coût sera réévalué chaque année

2)   Soit par un employeur ou un OPCO : en produisant l’attestation de prise en charge des frais de formation

4)   Soit par le Conseil Régional d’Ile de France, vous pouvez en être bénéficiaire si vous remplissez une des conditions suivantes :

Seuls les effectifs inscrits, suivant une formation à temps plein et présents au 15 octobre de l’année n-1 sont éligibles à la subvention régionale.

Le statut est considéré à l’entrée en formation et vaut pour toute la durée de la formation.

La situation des élèves/étudiants est examinée individuellement au cas par cas :

– les jeunes de moins de 26 ans en poursuite d’études sans interruption (y compris ceux ayant un contrat de travail étudiant) ; Fournir un certificat de scolarité

– les jeunes de moins de 26 ans avec interruption de scolarité de moins de 2 ans avant le démarrage de la formation ; Fournir un certificat de scolarité

– les jeunes dont le service civique s’est achevé dans un délai d’un an avant l’entrée en formation ; Fournir le justificatif

– les demandeurs d’emploi (catégories A et B), inscrits à Pôle emploi depuis 6 mois au minimum à l’entrée en formation, dont le coût de formation n’est pas pris en charge par Pôle emploi ; Fournir la décision d’inscription au Pôle Emploi

– les bénéficiaires d’un PEC (Parcours Emploi Compétences) ; Fournir le justificatif

– les bénéficiaires du RSA (Revenu de Solidarité Active),Fournir le justificatif

Le justificatif, en fonction de votre situation est demandé dès votre inscription

Une dérogation pour prendre en charge le financement de la formation peut être accordée à titre exceptionnel après examen du dossier du candidat. La demande de dérogation doit exclusivement être formulée par le centre de formation.

Ne sont pas éligibles à la subvention régionale :
– les agents publics (y compris en disponibilité) ;

– les salariés du secteur privé ;

– toute personne ayant bénéficié d’une prise en charge partielle par Transitions Pro ;

– les abandons de formation intervenus dans le mois suivant l’entrée en formation ;

– les apprentis ;

– les personnes en validation des acquis de l’expérience (VAE) ;

– les médecins et les sages-femmes diplômés à l’étranger.

Principaux chiffres

TAUX DE RÉUSSITE DIPLOME D'ETAT INFIRMIER 2021

EFFECTIFS EN SOINS INFIRMIERS RENTRÉE 2021

TAUX D'INTERRUPTION EN SOINS INFIRMIERS PROMO 19-22

TAUX D'ABANDON EN SOINS INFIRMIERS PROMO 19-22

Poursuites d'études

Selon l’Arrêté du 22 octobre 2005 modifié relatif au DEAS, le diplôme d’Etat d’aide-soignant est délivré, par le préfet de la région dans laquelle la scolarité a été accomplie, sur leur demande, aux étudiants infirmiers titulaires de l’attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 2 en cours de validité, qui ont interrompu
leurs études après avoir été admis en deuxième année ou à ceux qui ont échoué au diplôme d’Etat. Pour obtenir le diplôme d’Etat d’aide-soignant, les étudiants infirmiers ayant entrepris leurs études conformément à l’arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d’Etat d’infirmier doivent avoir été admis en deuxième année en ayant obtenu 48 crédits européens dont les 15 crédits liés aux stages ainsi que les crédits liés aux unités d’enseignement suivantes :
 UE 2.10, S1  » Infectiologie hygiène « 
 UE 4.1 S1  » Soins de confort et de bien-être « 
 UE 4.3 S2  » Soins d’urgence  » (Attestation de formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 2) ;
 UE 5.1 S1  » Accompagnement de la personne dans la réalisation de ses soins quotidiens « .

Modalité d’acccès: concours d’admission à la formation.Les candidats doivent être titulaires d’un diplôme d’Etat d’infirmier. Sont admis à s’inscrire à la sélection, les étudiants infirmiers en dernière année de formation. Leur admission est subordonnée à l’obtention de leur diplôme d’Etat.

  • Durée de la formation: 1 an

Modalité d’acccès: concours d’admission à la formation.Les candidats doivent être titulaires d’un diplôme d’Etat d’infirmier. Sont admis à s’inscrire à la sélection, les étudiants infirmiers en dernière année de formation. Leur admission est subordonnée à l’obtention de leur diplôme d’Etat.

  • Durée de la formation: 18 mois

Modalité d’acccès: concours d’admission à la formation. L’entrée en formation IADE est conditionnée par la sélection de candidats qui se fait sur concours ouvert aux titulaires du Diplôme d’Etat d’infirmier justifiant de deux ans d’exercice.

  • Durée de la formation: 2 ans

(Mention pathologies chroniques stabilisées, mention oncologie et hémato-oncologie, Mention maladie rénale chronique, Mention psychiatrie et santé mentale)

Modalité d’acccès: Voir les modalités de candidature et la procédure d’inscription universitaire. L’accès à la formation peut se faire en poursuite d’études initiales. Pour exercer en qualité d’IPA, il faut justifier de trois ans d’exercice en temps plein.

  • Durée de la formation: 2 ans

Modalité d’acccès: Voir les modalités de candidature et la procédure d’inscription universitaire. Être titulaire d’un diplôme de premier cycle d’université (DPCU) : accès à partir d’un niveau baccalauréat

Durée de la formation: Variable en fonction du DU ou DIU

Modalité d’acccès: Voir les modalités de candidature et la procédure d’inscription universitaire. Être titulaire d’une licence ou équivalence à une licence

  • Durée de la formation: 2 ans

Modalité d’accès: Voir les modalités de candidature et la procédure d’inscription universitaire. Être titulaire d’un master 2 ou équivalence

Durée de la formation: Minumum 3 ans

Modalité d’acccès: Concours d’entrée en Institut de Formation des Cadre de Santé. Être titulaire d’un diplôme d’Etat ; justifier de 4 ans d’exercice effectif à temps plein de la profession au 31 janvier de l’année des épreuves de sélection

  • Durée de la formation: 10 mois

Modalité d’acccès: Être titulaire d’un diplôme de cadre de santé Concours sur titre au sein de l’établissement

Modalité d’acccès: Être titulaire du diplôme de cadre de santé (concours externe) ou appartenant, depuis au moins cinq ans, à un corps de cadre de santé de l’une ou l’autre des trois fonctions publiques (concours interne). Concours d’entrée à l’EHESP (Ecole des hautes études en santé Publique)

Durée de la formation: 1 an

(Arrêté du 24 mars 2017 relatif aux modalités d’admission en deuxième ou troisième année des études médicales, odontologiques, pharmaceutiques ou de sage-femme)

Modalité d’accès: Être titulaire du diplôme d’état infirmier. Sur présentation d’un dossier de candidature

Accès en 2ème ou 3 ème année sans passer le concours d’entrée dans la filière sous condition d’admission

Mise en ligne le 17/11/22
Dernière mise à jour 30/11/22

L’IFPM est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 12h 30 et de 13h30 à 17h
Contacts :
Secrétariat de direction : 01.64.54.29.45
Secrétariat de promotion IDE 1er année : 01.64.54.32.89
Secrétariat de promotion IDE 2ème année : 01.69.29.76.22
Secrétariat de promotion IDE 3ème année : 01.64.54.31.39
Secrétariat de promotion Aide-Soignant : 01.69.29.74.47

Mail :
Adresse :  Institut de Formation Paramédicale
Site de Longjumeau
8 bis rue Maurice
91160 LONGJUMEAU

Venir à l’institut